Friends of the Richelieu. A river. A passion.



"Tout cedit pays est fort uny, remply de forests, vignes & noyers. Aucuns Chrestiens n'estoient encores parvenus jusques en cedit lieu, que nous, qui eusmes assez de peine à monter le riviere à la rame. " Samuel de Champlain


"All this region is very level and full of forests, vines and butternut trees. No Christian has ever visited this land and we had all the misery of the world trying to paddle the river upstream." Samuel de Champlain

Wednesday, September 17, 2014

Est-ce que la ville de Richelieu a assez faim?

Presque tout les grands terrains habités à Richelieu ont été subdivisés à un moment ou l'autre. Tout les terrains zonés blancs étant construits, c'est pratiquement la seule façon pour ma municipalité d'augmenter son assiette fiscale.

L'un de ces beaux grands terrains, malheureusement, était le terrain appartenant à Michel Chartrand, planté de tous ses arbres qu'il aimait tant. Propriétaire avant lui, Mme Préfontaine entretenait de multiples plate-bandes de vivaces à l'anglaise. Son grand terrain qui entourait sa maison historique (à gauche dans la photo) a été subdivisé en tout petits lots miniatures, faisant disparaître du même coup presque tous les arbres pour permettre la construction de nouvelles maisons avec des terrains grands comme des mouchoirs!



Inutile de vous dire qu'il s'en est coupé beaucoup, des arbres pour bâtir une toute petite maison en hauteur avec un ruban de gazon tout le tour.

Du temps que je suivais de près les choses à mon hôtel de ville, j'avais entendu dire que de tels subdivisions des grands terrains ne se feraient plus dans ma ville, mais faut croire que c'était une fausse rumeur, ou quelqu'un y a vu pour faire disparaître cette mesure de développement sauvage.

Je comprends le besoin de faire une telle chose, mais à quel prix! Une maison bien entourée d'un terrain généreux offre bien des avantages à ses propriétaires (et à la planète au complet): tranquillité, intimité, écosystème plus auto-suffisant, clarté, absence de micro-climat (des maisons et des entrées pavées entassées les unes sur les autres créent un micro-climat et est plus chaud en été, plus difficile à rafraîchir la nuit, exigeant pratiquement un appareil pour climatiser l'air); de plus gros arbres peuvent y pousser, également.

J'apprends en lisant mon journal local que ma voisine a demandé une dérogation mineure: elle veut subdiviser son terrain en 2 lots, la dérogation demandant une façade de 15,24 m au lieu du minimum demandé par les règlements de 18 mètres.

Or, il s'avère que sa maison est située à l'extrémité opposé à la ligne mitoyenne avec mon terrain, le "lot" est planté d'immenses arbres matures de mon côté de sa propriété. Donc si cette dérogation mineure est accordée, ces arbres devront être abattus pour permettre la construction d'une autre résidence.


C'est sûr que çà va changer l'atmosphère dans le coin si çà passe!


Des photos prises ce matin:
On aperçoit à peine la maison de mon voisin dans cette photo prise de chez moi:

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
You can't stop progress, as they say.

Who can blame a landowner who wants to make a few bucks by selling part of his land so another house can be built on it?

And the town can't say no, for who can say no to one more taxpayer in a town always looking for more ways to make more money?

So the beat goes on, and trees keep coming down, no matter if they have been growing there for generations, around historical houses that have had their role to play in Quebec history.

All I can do is take a lot of pictures, and hang on to memories of the past...

3 comments:

  1. Madame,que je vous comprends donc !!! je me fait les memes réflexions que vous ici plus bas a Otterburn Park et St-Hilaire il se passe exactement la meme chose...Le probleme je crois a pour origine a la base une reglementation provinciale qui établie la grandeur minimale requise d'un terrain résidentiel,les municipalités y vont donc par cette mesure et ca fait leur affairre car il se batit plus de maisons (je devrait dire condos) au km carré et évidement ca fait l'affairre des promoteurs $$$$ car c'est toujours eux qui achetent ces terrains.
    Il y avait une belle maison ici au début de la rue dont le grand terrain adjacent a subi le meme sort:il y a maintenant des condos 3 étages...quand a la maison elle meme,elle est demeurée habitée quand meme mais un matin la semaine derniere j'entends des bruits de camions tres tot,le soir en arrivant de travailler j'appercoit une pelle mécanique sur le bord de la rue et plus de maison......devinez ce qu'il va s'y construire ?? ca m'enrage au plus haut point.
    Votre municipalité tout comme la mienne a donc beaucoup plus a coeur les $$$ que la tranquilité,les arbres,de l'espace.
    Et puis je vais aller encore plus loin pour vous dire qu'il y a certainement des "envelloppes brunes" qui se passent entre les promoteurs et les cadres municipaux pour permettre des choses de meme ca j'en suis convaincu.

    ReplyDelete
  2. Gros soupir de soulagement! Dans le procès-verbal de la séance municipale d'octobre, on peut y trouver à la page 21:
    ATTENDU que
    la recommandation du comité consultatif d’urbanisme, en date de sa séance régulière du 17 septembre 2014, est à l’effet de recommander au conseil municipal de la Ville de Richelieu de refuser cette demande afin d’éviter de créer une double dérogation alors que la situation actuelle du terrain est conforme;
    En conséquence, il est proposé par
    Monsieur Christian St -Laurent, appuyé par Madame Annie Baker et résolu unanimement que le conseil municipal de la Ville de Richelieu refuse la demande de dérogation mineure.

    ReplyDelete