Friends of the Richelieu. A river. A passion.



"Tout cedit pays est fort uny, remply de forests, vignes & noyers. Aucuns Chrestiens n'estoient encores parvenus jusques en cedit lieu, que nous, qui eusmes assez de peine à monter le riviere à la rame. " Samuel de Champlain


"All this region is very level and full of forests, vines and butternut trees. No Christian has ever visited this land and we had all the misery of the world trying to paddle the river upstream." Samuel de Champlain

Monday, November 4, 2019

Sociopath or Just Lazy

"In my mind, it`s clear who`s ultimately responsible by his tone, and that`s the President of the United States. So, and also because he`s not interested in finding out that he may be hurting people. So whether he`s a sociopath or just lazy, we have to be on guard all the time."

-Mark Desaulnier(D) California, Oversight Committee
interviewed on the Rachel Maddow Show October 30 2019

Monday, October 28, 2019

Time To Sue



BC Tap Water Alliance Media Release, October 28, 2019 ( see original post for all the referral linkswww.bctwa.org)

Attribution Science Proves Now is the Time for Canadians to Step Up

and Sue the Canadian Association of Petroleum Producers and

the Alberta Energy Regulator for Cumulative Fraud



Vancouver: “Attribution Science,” an important new branch of academic learning, attributes the blame for most of the world’s atmospheric pollution directly to 90 corporations and not to consumers. The research links the demise of earth’s ecosystems, organisms, and inhabitants to the profit marketing strategies of corporations: poisoning of the earth; environmental disasters; harms to and deaths of thousands of people; extinction of natural species; melting of glaciers and sea ice; rise and acidification of the world’s oceans.



Bundled into these investigations are documents revealing corporations have known for some 60 years that the production and marketing of fossil fuels were going to cumulatively harm the planet and its inhabitants, and that they deceived and misled the public. Academics state that the strategies and techniques used “come straight out of the tobacco industry’s playbook for delaying tobacco control.”



Can Attribution Science be used to quantify water pollution by companies and how much was enabled by authorities, for example in Alberta, by deregulating, secretly altering historic baseline data and intentionally destroying groundwater protection maps? Questions about foreknowledge and intent similarly apply to the cumulative undertakings of the Canadian Association of Petroleum Producers and the Alberta Energy Regulator regarding fossil fuel development, including escalation of unconventional resources. If experts and upper management promoted and developed geological formations cognizant of the outcomes of their actions, then it not only paints a disturbing and sacrilegious picture but adds a sinister motive behind the harms perpetrated to the citizenry and environment.



Is there any court that will uphold the rule of law and find guilty this malicious intent? Will Attribution Science be enough to void all rulings that order(ed) poisoned families to be settled and gagged, with judges knowing this silencing of the harmed enables the guilty to repeatedly pollute again “down the street?”



-30-

Backgrounders:



Contamination of North America’s Groundwater from Fracking (Hydraulic Fracturing) Revealed in New Case History Catalogue



Compendium 6 Released: Review by doctors and scientists of more than 1,700 references conclude frac industry poses threat to air, water, climate and human health



Encana’s Vexatious Frack-Flaring in northwest Alberta



Broken Sprocket in the Fox Creek Hub? Alberta’s “Ignorant and Brute Force” Frack Experiments



Alberta Moves to Strike Down Ernst’s Fracking Lawsuit: Landmark Case could Spark a Flood of Litigation, Lawyer Argues



Alberta’s Energy Regulator Blasted for Conflicts, Mismanagement and Misusing Millions



Legal Advice, recording of Glenn Solomon, lawyer representing the Alberta Energy Regulator

Thursday, October 24, 2019

De l’indifférence à la vigilance



Par Jean-Christophe Noël, tel que publié dans Le Journal de Chambly du 22 octobre 2019

"La rivière Richelieu alimente en eau potable quelque 42 municipalités pour un total de près de 250 000 personnes. Aux yeux de l’Association des riverains et amis du Richelieu (ARAR), la rivière, cette richesse inestimable, est abandonnée à elle-même.

Fondée en 2017, l’association est préoccupée, entre autres, par la qualité de l’eau, la navigation responsable et la reconnaissance patrimoniale de l’historique rivière. L’entité tient son assemblée annuelle le 23 octobre, à Saint-Charles, et son objectif principal est de représenter l’ensemble de la rivière qui fut, jadis, une voie incontournable pour la circulation des marchandises et des personnes riveraines entre les diverses communautés.

Plus près dans le temps, plusieurs aiment se souvenir non seulement des baignades et des pêches miraculeuses, mais aussi de la navigation de plaisance à bord d’embarcations plus modestes.

Aujourd’hui, la situation désespère l’ARAR, en particulier l’indifférence d’une population qui, témoin silencieuse du déclin du Richelieu, semble considérer comme marginale son importance.

« Nous identifions trois principales menaces contre lesquelles il nous faudrait agir sans délai : les surverses d’eau usées dans la rivière, la toxicité en provenance des exploitations agricoles et la navigation irresponsable par les utilisateurs », met en reflet Pierre-Paul Gareau, secrétaire au conseil d’administration de l’ARAR.

L’association pointe du doigt le nombre de surverses des eaux usées et identifie une mise à niveau nécessaire des installations municipales. À la suite d’une demande à la Commission d’accès à l’information, les chiffres du ministère de l’Environnement révèlent qu’en 2018, 2 654 surverses ont été dénombrées, soit 20 % de plus que l’année précédente.

« Les eaux usées de nos usines, commerces et domiciles se retrouvent dans des connecteurs d’égout et sont dirigées soit vers des usines de décantation ou des étangs aérés gérés par nos municipalités. Ces installations ont pour but de décanter ces résidus et de disposer des boues qui en résultent. Ces stations de pompage des eaux usées ne suffisent pas à la tâche en certaines périodes de pluie, de fonte des neiges ou pour toute autre raison. Et la situation s’aggrave avec les nombreux développements immobiliers alors que les infrastructures n’ont déjà pas la capacité de bien traiter les déchets actuels », profile Pierre-Paul Gareau.

Il survient donc des périodes où les 27 réseaux d’égout qui jalonnent le Richelieu, comprenant 377 ouvrages ou stations, déversent leur trop-plein directement dans la rivière. Toujours selon les chiffres du ministère de l’Environnement, en 2018, 252 de ces ouvrages ont débordé.

« À titre d’exemple, la Municipalité de Saint-Jean-sur-Richelieu a effectué 1225 surverses en 2018, celles de Beloeil et de Saint-Hilaire 526, tandis que 183 surverses provenaient de Saint-Basile-le-Grand et de Saint-Bruno-de-Montarville. Cette dernière ville s’approvisionne en eau potable au fleuve Saint-Laurent et rejette certaines de ses eaux usées dans le Richelieu », décortique M. Gareau

Selon l’homme de l’ARAR, les résultats de ces déversements dans la rivière restent bien méconnus puisque les usines de filtration chargées de la qualité de l’eau potable ne détecteraient qu’en partie les composants chimiques et pharmaceutiques qui s’y retrouvent.

« Certes, concernant l’eau que nous buvons, les autorités nous rassurent que les procédés de filtration utilisés (chloration, ozonisation, charbon, etc.) contribuent à sa qualité et à sa non-toxicité. Mais on doit néanmoins s’inquiéter du caractère toxique aggravant des eaux de la rivière, pour sa faune et sa flore, mais aussi pour ses effets sur la qualité à long terme de notre eau quotidienne. Si la source se tarit, les mesures pour nous abreuver devront être de plus en plus sévères », avance l’homme qui milite pour la rivière.
Infrastructures municipales

Lors des dernières élections provinciales, les candidats et désormais ministres Simon Jolin-Barrette et Jean-François Roberge avaient promis de s’attaquer aux déficiences d’infrastructures municipales.

« Depuis que la CAQ est au pouvoir, rien n’a été fait en ce sens, reproche Pierre-Paul Gareau. Le temps des promesses est déjà révolu; il est temps d’agir. »

Si l’élimination des surverses est un enjeu important pour l’avenir et la survie de la rivière, il y a également matière à préoccupation en ce qui trait aux pesticides et à la navigation irresponsable afin de prévenir l’érosion des berges, ce à quoi l’Association des riverains et amis du Richelieu se promet de voir.

Monday, October 21, 2019

Blowout (4)

Photo: Anthony Ingraffea

"Les importantes avancées technologiques ne sont pas faites par des titulaires de doctorats dans des blouses de labo blanches. L`innovation dans l`industrie du pétrole et du gaz se fait rarement avec la mécanique quantique ou les mathématiques supérieures. Les innovations dans le pétrole et le gaz se font par la force. Alors c`est évident que la révolution du gaz de schiste du 21e siècle a été rendue possible grâce à une paire d`innovations qui se fiaient largement sur la pure force brute, et, comme on peut s`y attendre, cette quantité industrielle de poussées et de bousculades peut produire des dommages collatéraux considérables ce faisant."

Ma traduction d`une partie du livre Blowout de Rachel Maddow
******************
"Big technological advances are not made by PhDs in white lab coats. Innovation in the oil and gas industry is rarely about Quantum mechanices or higher maths. Innovation in oil and gas is about brawn. So it stands to reason that the shale gas revolution of the early 21st century was made possible by a pair of innovations that relied larlgely on pure brute force, and as you might expect, that amount of industrial-scale pushing and shoving can produce some magnificent collateral damage along the way."

Excerpt from Blowout, the latest Rachel Maddow book

Tuesday, October 15, 2019

Blowout (3)


Photo: Charlie Riedel, AP

La force motrice de tout ce qui se passe - son carburant tout comme son moteur - c`est l`industrie la plus conséquente, la plus lucrative, la plus puissante et la moins bien gouvernée de toute l`histoire de l`humanité. Le pétrole et le gaz. Je ne propose pas de ne pas tenir compte ni de minimiser les effets puissants et positifs des producteurs de nos hydrocarbures sur notre propre pays et sur la planète. J`aime conduire mon pickup et chauffer ma maison autant que tout le monde, et le lien direct entre l`énergie et la croissance économique et le développement est aussi clair pour moi qu`une lumière électrique de rue qui perce la nuit noire. Mais l`impact politique de l`industrie qui nous apporte ces choses mérite aussi qu`on reconnaissance qu`il est un ingrédient clé du chaos mondial et le déclin de la démocratie que nous vivons en ce moment.

Ma traduction d`une partie de l`introduction du dernier livre de Rachel Maddow intitulé Blowout

********************************

"The motive force of all the action - its fuel as well as its engine - is the most consequential, the most lucrative, the most powerful, and the least well-governed major industry in the history of mankind. Oil and gas. I do not propose to discount nor minimize the powerful and positive effects the producers of our hydrocarbons have had on our own country and on the world at large. I like driving a pickup and heating my house as much as the next person, and the through line between energy and economical growth and development is as clear to me as an electric street light piercing the black night. But the political impact of the industry that brings us those things is also worth recognizing as a key ingredient in the global chaos and democratic downturn we`re now living through."

Excerpt from the introduction of the latest Rachel Maddow book Blowout

Thursday, October 10, 2019

Blowout (2)


Illustration: concentration de puits actifs et abandonnés en Amérique du Nord. De 1,9% à 75% d'entres eux laissent fuir du méthane. Source: Richard Davies du Marine and Petroleum Geology Journal - Concentration of active and abandoned wells across North America. Anywhere between 1.9 and 75 per cent leak methane. Source: Richard Davies / Marine and Petroleum Geology Journal.

"Il s`avère que Putin a fait des erreurs durant ces 15 dernières années - d`énormes erreurs fondamentales difficiles à corriger. C`est ce qui arrive quand tu tentes de baser l`avenir de ton pays sur l`industrie gazière et pétrolière. Les décisions de Putin ont enlevé à son pays sa capacité de faire compétition équitablement dans l`économie mondiale ou les politiques du globe et ont limité ses options stratégiques de la sale liste que lui et ses apparatchiks nous font vivre aujourd`hui. Ses efforts pour redonner à la Russie son prestige au niveau mondial ne dépendent plus de ses capacités et son savoir-faire. Ils trichent, plutôt. Putin et ses laquais trichent dans les marchés financier. Ils trichent aux Olympiques. Ils trichent leur propre démocratie faussée. Ils trompent les autres personnes en leur enlevant leur démocratie."  - Ma traduction d`une partie de l`introduction du livre Blowout de Rachel Maddow.

*************************

"Turns out Putin made mistakes over the past 15 years - big, fundamental, hard-to-reverse mistakes. That can happen when you try to build your country`s future on the oil and gas industry. Putin`s decisions stripped his country of its ability to compete fairly in the global economy or global politics and limited its strategic options to the unsavory list he and his apparatchiks are ticking down today. His efforts to restore Russia as a world-state superpower no longer depends on capacity and know-how. They depend on cheating. Putin and his minions cheat at the financial markets. They cheat at the Olympics. They cheat at their own fake democracy. They cheat other people out of their democracies." Excerpt from the introduction of Blowout, written by Rachel Maddow.

Monday, October 7, 2019

Blowout

Photo: gasp-pgh.org

Blowout est un appel pour qu`on maîtrise le lion: qu`on cesse de subventionner les plus riches compagnies sur terre, qu`on se batte pour la transparence, et qu`on mette un frein sur l`influence de l`industrie la plus destructrice au monde et ses facilitateurs. Les enjeux n`ont jamais été si élevés. Ainsi écrit Rachel Maddow: "Cette fois-ci, soit que la Démocratie gagne ou elle disparaît."

Ma traduction d`une partie de l`introduction du dernier livre de Rachel Maddow: Blowout - Démocratie corrompue, Russie, état délinquant, et l`industrie la plus riche et destructrice sur terre

***************************
Blowout is a call to contain the lion: to stop subsidizing the wealthisest businesses on earth, to fight for transparency, and to check the influence of the world`s most destructive industyr and its enablers. The stakes have never been higher. As Maddow writes, "Democracy either wins this one or disappear." 

From the jacket of the book Blowout - Corrupted democracy, Rogue state Russia and teh richest most destructive industry on earth, by Rachel Maddow